Instruments simples et originaux, mes préférés

Les amateurs d’art musical sont conscients que la musique est vraiment capable d’adoucir les mœurs, principalement lorsqu’ils optent pour les instruments originaux. Alors, ils inclinent vers les instruments aisés, typiques et ayant une caractéristique d’origine, tels que le balafon, la cloche et la sanza, pour exalter des sons harmonieux, poétiques et rythmiques. Il semble que ces instruments sont faciles à manier et à apprendre ; c’est la raison pour laquelle je n’hésite pas à les pointer du doigt lorsqu’il est question d’un instrument simple et original. 

Aujourd’hui, c’est Kariù qui viens nous parler d’instruments de musique, il est administrateur du site mon-kalimba.fr, et il nous présente les instruments originaux qu’il préfère.

Les spécificités du Balafon

Le balafon est un instrument de musique à percussion. Il est classé dans la catégorie de xylophones. D’autant que le balafon est originaire d’Afrique, il s’appelle le xylophone africain du fait qu’il se munit de lames. En tant qu’instrument descendu de l’idiophone, le musicien donne des coups légers sur les lames au moyen des mailloches, lesquelles sont des baguettes équipées d’une boule, si bien que ces lamelles produisent des airs harmoniques. Le balafon comporte 8 ou 9 lames en fonction de la gamme de produits. De plus, il possède un cadre en bois ou en bambou. En matière de caisse de résonance, il s’équipe de calebasses, lesquelles sont fixées sur le support de l’instrument. D’ailleurs, quant aux notes de musique, le Balafon s’accorde en gamme formée de cinq tons, c’est la gamme pentatonique.

La généralité autour de la cloche

La cloche est un instrument de musique à l’instar du Balafon. Elle appartient à la famille des idiophones parce qu’elle est une sorte d’instrument à percussion. En effet, elle est fabriquée en forme de boîte. À l’origine, la plupart des cloches sont en bois, en argiles ou en corne. Mais, actuellement, la majorité des modèles sont en verre ou en métal. Pour produire des sons, le musicien se sert d’une mailloche ou un petit marteau pour percuter l’extrémité de la surface antérieure de l’instrument si bien qu’il retentit. La forme, le style et l’esthétique des cloches se rattachent à la culture du musicien et à son domaine d’utilisation. Les côtés intérieurs de l’instrument peuvent être bombés, ils sont en forme d’une courbure en saillie et arrondies en dehors. Quelquefois, il est en forme de récipient dont la surface antérieure des parois est creuse. La durée et l’intensité du son varie suivant la ligne de frappe. La cloche produit une vibration sonore très forte, laquelle émet un son très intense et très retentissant lorsque le musicien frappe à proximité du bord.

La particularité de la sanza

Le terme Sanza est utilisé pour désigner le kalimba. La sanza fait partie des instruments de musique africains. Elle est à la fois un instrument issu de l’idiophone et du lamellophone puisqu’elle se compose de lames ou languettes sur lesquelles le musicien frappe de telle manière qu’elles produisent des sons. En réalité, les languettes sont attachées sur la caisse de résonance à l’aide d’un chevalet. Elles disposent des longueurs inégales et cela détermine l’échelle de sons. Les pouces de l’amateur frottent les extrémités libres des languettes en sorte qu’elles vibrent et produisent les sons. Comme le kalimba est un instrument de musique joué en solo, le musicien n’a qu’à la poser sur ses genoux et il peut commencer à exécuter un morceau de musique.