Isabelle une digitale nomade parle lifestyle et cadres photos numérique

Nouveau jour et nouvelle interview. Bienvenue à Isabelle, une digitale nomade qui se ballade de pays en pays et qui gagne sa vie sur internet. Bonjour Isabelle et bienvenue sur la cybertheque. Tu as visiblement une vie qui pourrait envier bon nombre de personnes car tu vis en voyageant de pays en pays. Peux tu nous en dire plus à ce sujet ?

En effet, j’ai fais le choix à mes 19 ans de tout laisser tomber pour pouvoir vivre “libre”. C’est un sentiment assez étrange car je suis partagé entre plusieurs sentiments.

Je suis très heureuse de ce choix de vie. Je me sens vraiment épanoui. Je pense que déjà le fait de voir des populations beaucoup plus pauvres qu’en France me fait relativiser. De plus comme je suis toujours en vadrouille, je ne possède rien qui soit matériel. Je vais parfois acheter une mobylette à laquelle je vais m’attacher et que je revendrai 3 mois plus tard mais c’est tout. Je peux donc partir de n’importe ou n’importe quand pour n’importe quelle destination. En ce moment je suis en France donc mais le dernier pays où j’étais (l’Italie) il y a 10 jours a été interrompu vraiment du jour au lendemain. Une copine m’a appelé, je me suis dit que ce serait bien d’aller la voir et que j’en profiterai pour voir la famille. Les billets était pas cher. J’étais en France 2 jours après.

Penses tu faire cela encore longtemps ?

C’est bien la question que je me pose tous les jours. Le problème c’est que à avoir se faire du monde son propre chez soi, on se rend vite compte que on restera une touristes de partout … ou que j’aille et la France y compris.

C’est très enrichissant mais aussi très dur de vivre dans les relations humaines de vivre les décalages qu’il peut y avoir de moeurs et de cultures. Cela me pose problème pour trouver un copain mais le plus dur est que même quand je reviens en France je sens qu’il y a un décalage …

C’est donc trop tôt pour le dire. Je sais juste que un jour viendra ou je retournerai en France ou je poserai mes valises dans un pays. Mais pour l’instant ce jour n’est pas venue. Peut être qu’il viendra dans 2 ans ou peut être l’année de mes 50 ans.

A lire aussi : Stéphane qui parle de hotte aspirante.

Au niveau des revenus comment fais tu ? J’ai cru comprendre que tu avais un site sur les cadres photos numériques ?

La aussi c’est assez dur je dois dire (rires) les voyageurs sont souvent pauvres. Et je ne suis moi même pas très riche. Pour l’instant mes revenus proviennent a 90% de travail sur internet. Je propose des services en tant que pigiste mais je prête aussi ma voix pour faire des liners et occasionnellement je peux réaliser des logos.

Je ne me plains pas, je suis loin aussi des horaires strictes de bureaux et je visite beaucoup de pays assez pauvres ce qui me permet aussi de vivre tout à fait raisonnablement.

Pour ce qui est de mon site de cadre photo numérique. En effet c’est un petit peu mon petit projet à moi. Vous pouvez le voir ici. Je travail pour les autres mais je voulais aussi créer quelque chose. Pour l’instant les revenus sont très faibles mais le contenu semble être de qualité  et les internautes aimer le site car il y a déjà quelques ventes ! Je me suis donc inscrite au programme de Amazon qui reverse une petite commission en cas de ventes. Si il me permet de ne payer ne serait-ce qu’un billet d’avion par an je serai déjà content. Pour le reste j’adore donner mon avis sur tout et sur un cadre photo numérique encore plus car c’est à travers ces objets que je pleurs et que je ris chez moi le soir d’où que je sois.

Merci Isabelle pour toutes ces réponses

Pour les plus manuels d’entre vous, on vous propose aussi de fabriquer votre propre cadre photo (non numérique) ici >>>.